Optimiser l’exploitation des voies réservées au covoiturage

Découvrir

L’IRT SystemX a développé, en collaboration avec SPIE CityNetworks, un Outil d’Aide à la Décision pour l’exploitation des Voies dynamiques Réservées au covoiturage (OAD VR). La solution a fait l’objet d’expérimentations en partenariat avec la Métropole de Lyon et est prête à être industrialisée.

OAD VR est une console dédiée aux opérateurs routiers. Cet outil permet d’anticiper les conditions de trafic sur un réseau et délivre des consignes visant à maximiser la disponibilité des voies dynamiques, sans dégrader les conditions de circulation sur les axes connexes. Les développements combinent l’élaboration d’algorithmes de prévision de trafic selon plusieurs horizons temporels, un moteur de décision et une interface homme-machine intuitive délivrant en temps réel des instructions opérationnelles. Des travaux de modélisation ont permis d’identifier les régimes de fonctionnement de ces infrastructures innovantes.

En cherchant à augmenter les capacités d’analyse du trafic routier, l’institut a testé une solution de comptage des passagers à bord des véhicules, sur toutes les voies d’un réseau. En partenariat avec la Métropole de Lyon et Vinci Autoroutes, un système intégrant des caméras vidéo, un protocole de traitement d’image et un portail d’exploration ont été testés. Le débit d’usagers ainsi généré représente une donnée inédite. Le passage à l’échelle de ce type de solution ouvre des pistes prometteuses pour l’exploitation dynamique et prédictive des réseaux.

Les expérimentations ont été réalisées sur les boulevards urbains M6 et M7 de la Métropole de Lyon. Nous étudions conjointement, avec les partenaires de l’institut, des opportunités de réplication sur d’autres territoires.

Yann Briand, Chef de projet et Responsable de la thématique Mobilités du futur, IRT SystemX

Interview

Guillaume Georgin

Chef de service – Systèmes d’information pour la Mobilité, SPIE CityNetworks

En quoi la solution OAD VR apporte-elle une réponse inédite aux problématiques d’exploitation et de régulation des voies dynamiques réservées au covoiturage ?

OAD VR a fait émerger deux innovations majeures dans ce domaine. La première concerne la gestion dynamique des voies de covoiturage qui est actuellement en plein développement en France. Cette gestion est aujourd’hui très « statique ». Elle s’appuie essentiellement sur la typologie des trajets sur ces voies et notamment sur les trajets domicile-travail. OAD VR offre la possibilité d’affecter dynamiquement ces voies à une utilisation de covoiturage en fonction non seulement du trafic mais aussi des événements qui peuvent se produire sur le réseau. La seconde innovation porte sur les notions d’anticipation et de prévision mises en œuvre dans cette gestion dynamique. En s’appuyant sur des outils d’aide à la décision basés sur des technologies de deep learning liées aux données historiques et en temps réel de trafic, l’optimisation de ces voies a été facilitée. 

Quel bilan tirez-vous des expérimentations menées à Lyon ?

Au niveau technique, nous avons pu valider des modèles de prédiction avec un degré de précision des prévisions de trafic de l’ordre de 95 %. Ce résultat conforte les expérimentations menées et facilitera l’industrialisation de solutions pour répondre aux besoins du marché actuel de la mobilité. Sur le plan collaboratif, l’IRT SystemX dispose d’une capacité notable à animer un écosystème d’acteurs, tant publics que privés et à fédérer leurs énergies autour d’un objectif commun. Être partie prenante d’un tel projet nous a permis de confronter et d’évaluer les résultats de ces expérimentions.

Quelles sont les perspectives de cette solution ?

Elles sont nombreuses ! Je vais notamment citer la sélection de notre projet dans le cadre de l’appel à innovations lancé en 2021 par l’association France Mobilités, aux côtés de Cyclope.ai, HERE, Lacroix et SystemX. Il consiste à mettre en œuvre un système dédié à l’optimisation des voies réservées et des carrefours intelligents pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. 
Au-delà de ces expérimentations, SPIE CityNetworks souhaite industrialiser ces innovations dans  le cadre des solutions déployées actuellement pour accompagner les acteurs de la mobilité. 

Scientific computing and optimization