Interconnecter les offres entre opérateurs de covoiturage grâce à la technologie blockchain

Découvrir

L’IRT SystemX a conçu, en collaboration avec Ridygo et la Métropole de Lyon, une technologie d’interopérabilité rendant possible l’interconnexion entre plusieurs opérateurs de covoiturage. Son ambition : permettre aux opérateurs de coordonner les offres avec les demandes de leurs communautés d’utilisateurs.

Cette plateforme est supportée par une technologie blockchain dédiée au consortium d’opérateurs. Les travaux réalisés sont nombreux : les modèles de données ont été unifiés, des outils de cryptographie avancée ont été implémentés afin de garantir un niveau de confidentialité élevé et des expérimentations ont été réalisées en conditions réelles d’exploitation. 
La technologie a été mise en open source afin d’initier une large dynamique de fédération des opérateurs de covoiturage.

Cette technologie inédite permet de consolider l’offre de covoiturage, mais aussi de crédibiliser le service auprès des citoyens en valorisant la richesse des services existants à l’échelle d’un territoire.

Yann Briand, Chef de projet et Responsable de la thématique Mobilités du futur, IRT SystemX

Interview

Arnaud Delcasse

Dirigeant fondateur,
COOPGO (Ridygo)

Quels sont les freins inhérents au développement de l’offre de covoiturage ? 

Le développement du covoiturage est une problématique complexe, qui nécessite de travailler en parallèle sur la sensibilisation des usagers, le changement de comportement et sur l’offre permettant aux usagers d’être mis en relation. Aujourd’hui, les trajets de covoiturage du quotidien (domicile-travail notamment) sont fragmentés entre plusieurs opérateurs et différentes offres. Nous pensons qu’une solution est la levée des freins à l’interopérabilité entre plateformes de covoiturage, ou entre un système de MaaS (mobilité multimodale servicielle) et les opérateurs de covoiturage, afin de faciliter les échanges, massifier l’offre et augmenter les ressources sur l’accompagnement au changement de comportement.

Comment la technologie blockchain peut-elle soutenir la collaboration entre les différents opérateurs de covoiturage ? 

L’objectif de nos travaux menés avec l’IRT SystemX était de faciliter les mises en relation en covoiturage inter-plateformes afin de proposer une expérience utilisateur fluide, sans avoir à installer plusieurs applications. Chaque opérateur peut ainsi se concentrer sur son expérience utilisateur tout en bénéficiant d’une base de trajets permettant de répondre aux besoins. La blockchain permet de lever des freins techniques relatifs au paiement entre opérateurs et sert de tiers de confiance dans la relation entre les différentes parties prenantes.

Quels bénéfices tirez-vous de votre collaboration avec l’IRT SystemX ?

En travaillant aux côtés de l’institut, nous avons pu expérimenter concrètement ce mode de fonctionnement que nous portons aujourd’hui
auprès des autres acteurs dans le cadre d’un processus de standardisation. Nous sommes heureux d’y avoir contribué et de le voir publié sous licence open source pour le faire évoluer et l’intégrer au sein de nos offres de covoiturage de MaaS.

Data science and AI